SACD



Qu’est-ce que la culture ?
« L’ensemble des connaissances acquises qui permettent de développer le sens critique, le goût, le jugement » dit le petit Robert.
Ce site permet de confronter les idées des différents candidats, de débattre du programme culturel, de s’exprimer sur ce sujet essentiel.
Il n’y a pas de démocratie sans culture. Il n’y a pas de culture démocratique sans une véritable volonté politique au plus haut niveau.

Sophie Deschamps - Présidente de la SACD


 
Sondages
Faut-il réformer la politique du spectacle vivant ?
Oui
Non


Résultats

Voir tous les sondages


Edito

Les sujets:


Accéder aux Forums


Les Partis




Discuter des déclarations et programmes des partis sur le forum

Média

«Moyen de diffusion, de distribution ou de transmission de signaux porteurs de messages écrits, sonores,
visuels (presse, cinéma, radiodiffusion, télédiffusion, vidéographie, télédistribution, télématique, télécommunication
etc…)»
Le Petit Robert

 

Lors du référendum, de nombreux citoyennes et citoyens ont été choqués par ce que l’on a appelé le matraquage médiatique en faveur du « oui ». Cet épisode a révélé l’ampleur des fractures entre l'information et une part importante de notre peuple qui ne s’y retrouve pas.
Ces phénomènes, marqués par la tentation d’instrumentaliser de l’information continuent à exister dans le paysage médiatique.
Celles et ceux qui luttent pour changer l’ordre des choses, sur le terrain social, ne se sentent pas considérés pour ce qu’ils font. Celles et ceux qui essayent de faire bouger les choses en politique se heurtent au bipartisme ambiant.
Je continue de ressentir trop souvent cette tendance à démontrer qu'il n'y a pas de choix alternatifs à ceux de la gestion libérale de notre société. Il n’existe pas de main invisible qui régente l’information mais progressivement s’est construite une sorte de pensée unique médiatique qui pèse sur les acteurs et actrices. En ce moment, on trouve de nombreux médias, qui nous expliquent dans leurs éditoriaux - et cela sous-tend une partie du resteque la France a du mal à se réformer. Ce serait une donnée objective et incontestable.
Et pourtant…
Mais tout cela devient de plus en plus criant. Et notre société voit l’un de ses piliers démocratiques fragilisé.
Comment ne pas mettre tout cela en relation avec la situation actuelle : Bouygues, Vivendi, Lagardère et Dassault sont aux manettes des médias audiovisuels, le pluralisme de la presse est en péril, la création est soumise à rentabilité et la diversité culturelle mise en cause.
Alors que faire ? Les journalistes, de plus en plus nombreux, malgré la précarisation plus forte de leur profession, exigent une présentation contradictoire des événements, une information pluraliste qui permette à notre peuple d'exercer son jugement, sa liberté et le droit de dire ce qu'il en pense et ce qu'il souhaite. Oui, il y a bien du «temps de cerveau» disponible pour le débat, l'appropriation des cultures du monde entier ou un divertissement de qualité. Face à cette exigence, la Gauche ne peut jouer petit bras. Elle doit reprendre un combat laissé de coté. Il n'y aura pas de transformation de notre société sans une transformation des médias.


Télécharger le PDF[ lire la suite ]
Source : http://www.pcf.fr/