SACD



Qu’est-ce que la culture ?
« L’ensemble des connaissances acquises qui permettent de développer le sens critique, le goût, le jugement » dit le petit Robert.
Ce site permet de confronter les idées des différents candidats, de débattre du programme culturel, de s’exprimer sur ce sujet essentiel.
Il n’y a pas de démocratie sans culture. Il n’y a pas de culture démocratique sans une véritable volonté politique au plus haut niveau.

Sophie Deschamps - Présidente de la SACD


 
Sondages
Faut-il réformer la politique du spectacle vivant ?
Oui 90.3%
Non 9.7%

Total votants: 62


 
 
Version 2.07

Voir tous les sondages


Edito

Les sujets:


Accéder aux Forums


Parole de Pros

 

Pour placer Internet au cœur des débats présidentiels "Renaissance Numérique*" présente 15 mesures concrètes permettant à tous les Français d'accéder à Internet en 2010

Télécharger le PDF
http://www.renaissancenumerique.org

Appel en faveur de la culture lancé par des cinéastes et des artistes.

Télécharger le PDF


Consultez l’appel en faveur de la culture lancé par des cinéastes et des artistes.

 

 

Questionnaire adressé par la SRF aux candidats

Télécharger le PDF


Consultez le questionnaire adressé par la SRF aux candidats



Réponses au questionnaire du forum permanent pour l'éducation artistique

 

Télécharger le PDFConsultez les réponses de l'UDF, de l'UMP, des Verts, du PS et du PC au questionnaire que leur avait adressé le forum permanent pour l'éducation artistique.

 


Lettre ouverte du monde du spectacle vivant aux candidats à l'élection présidentielle.

 

Pour une République artistique et culturelle

Depuis quarante ans, les présidents de la République française ont promu la place et la valeur de l'art et de la culture, pour l'épanouissement des citoyens français et le rayonnement de notre pays dans le monde. La culture est au coeur du projet de société. En tant que candidats à cette haute fonction, vous avez proposé différents programmes qui font une part non visible à ces questions. Vous accordez trop peu de place, dans vos interventions, à l'art et à la culture, comme si vous pensiez qu'ils ne constituent pas un enjeu de notre société et donc de la campagne présidentielle.

Télécharger le PDF
Lire la suite

 


Questionnaire adressé par la SACD aux candidats à la présidentielle

Télécharger le PDF
Consultez le questionnaire adressé par la SACD aux candidats à la présidentielle



Zone Franche

Zone Franche, réseau des musiques du monde rassemblant plus de 200 professionnels du secteur (salles de spectacle, festivals, tourneurs, radios), interpelle les partis politiques et les principaux candidats à la présidentielle sur les difficultés de diffusion et de circulation des musiques du monde en France.


Télécharger le PDF

Consultez le questionnaire adressé aux candidats et le communiqué de presse.

 

 


Présidentielles 2007 : Les artistes-interprètes interpellent les candidats sur leurs droits de propriété intellectuelle.

 

Les organisations d’artistes-interprètes signataires rappellent le rôle primordial des artistes-interprètes dans les filières de la création musicale et audiovisuelle, et considèrent que l’édification de la société de l’information n’a de sens que dans le respect des droits de propriété intellectuelle reconnus aux artistes-interprètes.

 

Elles affirment que ce respect passe par la juste rémunération de l’utilisation de l’ensemble de leurs prestations enregistrées, et par la reconnaissance effective de leur droit moral.
 Elles rappellent que les biens culturels ne peuvent être traités comme de simples biens de consommation, et que leur production nécessite le maintien d’un niveau suffisant de financement de l’Etat et des collectivités territoriales. En outre, le financement par les sociétés civiles au titre de l'article L. 321-9 du Code de la propriété intellectuelle doit être garanti, voire renforcé. Elles rappellent aussi que les artistes-interprètes doivent bénéficier d’une réelle protection, par la loi et les conventions collectives, dans leurs relations avec leurs employeurs et avec les utilisateurs de leur travail enregistré.
 Elles réitèrent leur attachement à la diversité culturelle, à la liberté et à l’égalité de l’accès à la culture dans le respect des œuvres et de leur interprétation.

Télécharger le PDF
[Lire la suite]


Création du ROD :
Réseau des Organisations du Documentaire

Nous, auteurs, réalisateurs et producteurs de documentaires, avons décidé de créer le ROD :
Réseau des Organisations du Documentaire, pour assurer la pérennité et l’essor du documentaire sur les chaînes des télévisions publiques.


Sa vocation est de se préoccuper des politiques publiques en matière de documentaire. Ses objectifs immédiats sont de prendre position, de promouvoir et d’attirer l’attention des pouvoirs publics, des responsables de la télévision, de la presse, voire des publics sur :

  • la nécessité d’une diversité des formes, des contenus, des approches, des regards et des programmations sur les chaînes de télévision de service public
  • les enjeux de la (re)définition de la notion d’oeuvre audiovisuelle et les risques afférents aux glissements de sens des notions de « documentaire » et de « création ». Ces appellations renvoient à des terminologies officielles qui
    déterminent les mécanismes de financement du documentaire.


La vocation du ROD est également d’interpeller les pouvoirs publics et les politiques, notamment les candidats aux élections, sur la question de la télévision publique et sur la politique culturelle et de création en matière de documentaires.
Dès aujourd’hui, nous souhaitons réagir à plusieurs évolutions récentes et émettre des propositions.
Il n’y a jamais eu autant de programmes appelés « documentaires » sur les principales chaînes de télévision de service public – et bénéficiant, à ce titre, de ses mécanismes de financement – alors qu’ils relèvent de plus en plus souvent du divertissement ou du journalisme.
Tout reportage – indépendamment de sa qualité – tend à être renommé « documentaire ». Le suivi de la programmation des « cases » consacrées au « documentaire » sur France 2 et France 3 pendant les huit derniers mois a montré plusieurs tendances :

  • De plus en plus souvent, leurs sujets correspondent aux découpages en catégories préétablies de la fiction télévisée (la police, les médecins, les pompiers, les professeurs…)
  • Ils se « people-isent » en ayant recours à des « célébrités » pour accroître l’audimat.
  • Ils sont souvent réalisés dans des temps trop courts, ou par des agences de presse dont les pratiques sont celles du reportage.


Pour nombre de responsables de chaînes ou de programmes télévisés, « le documentaire » se résume en toute bonne foi à « Envoyé spécial » ou autres reportages. Ainsi pensent-ils que la politique actuellement mise en oeuvre sur les chaînes permettrait de sortir « le documentaire » de sa confidentialité passée. Il n’en est rien.

Télécharger le PDF
[Lire la suite]