SACD



Qu’est-ce que la culture ?
« L’ensemble des connaissances acquises qui permettent de développer le sens critique, le goût, le jugement » dit le petit Robert.
Ce site permet de confronter les idées des différents candidats, de débattre du programme culturel, de s’exprimer sur ce sujet essentiel.
Il n’y a pas de démocratie sans culture. Il n’y a pas de culture démocratique sans une véritable volonté politique au plus haut niveau.

Sophie Deschamps - Présidente de la SACD


 
Sondages
Faut-il réformer la politique du spectacle vivant ?
Oui
Non


Résultats

Voir tous les sondages


Edito

Les sujets:


Accéder aux Forums


51 ans, président de l'UMP, ministre de l'intérieur

 

Discours de Nicolas Sarkozy  prononcé au Showcase

 

Mesdames et Messieurs,

Si j’ai souhaité m’exprimer aujourd’hui sur la culture et la politique culturelle, c’est parce qu’il s’agit à mes yeux de l’un des sujets les plus importants dont un président de la République et par conséquent un candidat à la Présidence de la République ait à se préoccuper. Depuis le début de la Vème République, la place et le contenu de la politique culturelle ont toujours été directement liés à l’engagement personnel du président de la République.
Sans cet engagement, nous savons tous que la culture serait condamnée à rester éternellement le parent pauvre de la politique.
Il y a derrière le problème de la culture des enjeux économiques tout à fait considérables, des enjeux marchands, des enjeux matériels, des enjeux sociaux.

 

Télécharger le pdf [ Lire la suite ]

 

 

Discours de Besancon – 13 mars 2007-03-15 Extraits

 

Ecoutez ce qu’a dit un jour Claude Lévi-Strauss, le plus grand anthropologue peut-être du XXe siècle : « Il est souhaitable que les cultures se maintiennent diverses, seulement il faut consentir à en payer le prix : à savoir que les cultures attachées chacune à un style de vie, à un système de valeurs, veillent sur leurs particularismes ; et que cette disposition est saine, nullement – comme on voudrait nous le faire croire – pathologique.»


Télécharger le pdf[ Lire la suite ]
Source : http://www.u-m-p.org/

La création indépendante et originale doit continuer à émerger, et à vivre.

Le secteur de la musique traverse actuellement une crise incontestable. Notre potentiel ne fait aucun doute. Deux majors sur quatre sont européennes et une est française. Le secteur indépendant est très dynamique. La vitalité de la création française ne cesse de se manifester à travers l’émergence et la confirmation de talents jeunes et populaires comme Raphael, M, Olivia Ruiz, Thomas Fersen, Vincent Delerm, Mickey 3D, Abd Al Malik, Anaïs, et tant d’autres. Soixante pour cent des ventes de disques de variétés sont issus du répertoire francophone, un record européen. Préserver et développer cette richesse est un enjeu considérable ...
Télécharger le pdf[ Lire la suite ]
Source : http://blog-ump.typepad.fr/blog/2007/01/la_cration_ind


Culture : l ’heure d’un nouveau souffle

La culture est indéfectiblement liée à la France. Du dynamisme culturel dépendent en effet l’attachement à la France, l’intégration de tous et la cohésion sociale. Du rayonnement de nos artistes dépendent également l’affirmation de nos valeurs et l’écho de la France sur la scène internationale.
Télécharger le pdf[ Lire la suite ]
Source : Culture :  « l’heure d’un nouveau souffle »,  : http://www.conventions-ump.org/site/upload_...

 

Mesdames et Messieurs, chers amis,
Permettez-moi d’abord de remercier tous ceux, fort nombreux, qui ont participé à nos travaux d’aujourd’hui, de remercier Françoise de Panafieu qui a organisé cette Convention, ainsi que Renaud Donnedieu de Vabres qui l’a marquée de sa passion et son engagement.
Télécharger le pdf [Lire la suite]
source : http://www.u-m-p.org/site/index.php/ump/s_informer/discours/conventi...

 

Assumer notre responsabilité en matière de diversité culturelle

Télécharger le pdf[ Lire la suite ]
Source: Pour les propositions du projet législatif : « Contrat de législature 2007-2012 », http://viphttp.yacast.net/ump/...

Je suis né à Paris il y a 52 ans, d'une mère française et d'un père qui a choisi la France lorsque son pays, la Hongrie, a été envahi par la Russie communiste. J'ai été élevé d'abord à Paris, puis à Neuilly où j'habite jusqu'à ce jour. Ma famille m'a enseigné les valeurs du gaullisme : l'amour de la France et le refus de la fatalité.

Après des études de droit et de sciences politiques, je suis devenu avocat à vingt-six ans. Pendant plus de vingt ans, j'ai exercé ce métier en plus de mes activités politiques. Il m'a permis de garder un contact quotidien avec la société française.

Je suis gaulliste depuis l'enfance, et c'est dans le parti gaulliste que j'ai toujours poursuivi ma carrière politique. J'étais encore un militant étudiant quand je fus élu conseiller municipal en 1977. Six ans plus tard, j'ai été élu maire de Neuilly. Je suis particulièrement fier d'avoir gardé la confiance des électeurs qui m'ont permis de servir à ce poste pendant dix-neuf ans. Parmi mes autres fonctions électives, j'ai été conseiller régional d'Ile-de-France, député à l'Assemblée Nationale et au Parlement européen et vice-président - puis, depuis 2004, président - du Conseil général des Hauts-de-Seine.

Je suis entré au gouvernement pour la premiére fois en 1993, comme ministre du budget et porte-parole du Premier ministre Edouard Balladur. Aprés la victoire de Jacques Chirac en 2002, je suis revenu au gouvernement comme ministre de l'intérieur, puis ministre des finances en 2004. Dans ces deux postes, j'ai voulu montrer qu'avec de la volonté, ce qu'on croyait hors d'atteinte peut redevenir possible. La présence policière a augmenté dans les rues françaises, l'augmentation de la délinquance a été stoppée, Alstom a été sauvé de la faillite, EDF et GDF ont ouvert leur capital et les prix de détail ont baissé dans la grande distribution.

Quand les militants de l'UMP m'ont élu à la tête du parti en novembre 2004, j'ai quitté le gouvernement. J'y suis revenu en mai 2005, à la demande de Jacques Chirac, comme ministre d'Etat, ministre de l'intérieur et de l'aménagement du territoire.

J'ai été marié deux fois et j'ai trois enfants. Pierre et Jean, les deux aînés, voteront pour la première fois cette année dans des élections présidentielles et législatives. Leur soutien, comme celui de ma femme Cécilia et de mon plus jeune fils Louis, me sera, dans les mois qui viennent, plus précieux que je ne peux le dire.

Source: "Ma vie" http://www.sarkozy.fr/unhomme/index.php?lang=fr&mode=parcours